Statistiques Facebook : présentation de la nouvelle interface des Insights de Facebook

Publié le 11/07/2013 dans Community Management, Dossiers, Facebook, Pages
À l'attention des lecteurs
Cet article a été publié il y a 1 an 17 jours.
Il est possible que les informations proposées ne soient plus valables.

Bonjour à toutes et à tous. Vous l’avez peut-être remarqué, les nouvelles statistiques de Facebook sont actuellement en cours de propagation sur de nombreuses pages (et si ce n’est pas encore le cas, ce n’est sans doute plus qu’une question de jours). Vieillissante, cette interface n’avait pas été modifiée depuis 21 mois (j’en avais d’ailleurs parlé dans ce billet), ce qui est plutôt surprenant lorsque l’on connaît l’attention qu’accordent la majorité des marques au pilotage de leur performance.

Si, comme beaucoup de community managers, vous connaissez ces Insights par cœur, alors il va vous falloir vous adapter à cette nouvelle interface : plus qu’un simple facelift, Facebook propose une réorganisation complète de l’affichage des données, et surtout, la mise en avant d’un certain nombre de nouveaux indicateurs de performance. Je me permets donc de vous proposer une petite visite guidée de ces statistiques, avec l’espoir que cela vous permettra de gagner du temps dans leur adoption.

Avant toute chose, notons que Facebook bouscule l’ancien système d’onglets : exit les « Mentions J’aime », la « Portée » et les « Personnes qui en parlent », place aux onglets « Page », « Publications », « Personnes » (la « Vue d’ensemble », elle, est maintenue, bien que les informations affichées sur cet onglet récapitulatif ne soient plus tout à fait les mêmes). Cette modification apporte une certaine cohérence, puisque l’ancien vocabulaire ne paraissait pas forcément logique pour les novices.

L’onglet « Vue d’ensemble »

Premier constat, le graphique couplant publications, personnes qui en parlent et portée hebdomadaire laisse désormais place à un ensemble plus complet de données clés. Si l’on retrouve toujours ces 3 chiffres (les « Personnes qui en parlent » s’appelant désormais « Personnes engagées »), les nouveaux fans, la portée des publications, le nombre de J’aime, de commentaires, de partages et de clics sont désormais affichés, confrontés parallèlement à la performance de la semaine précédente.

Sous ces différentes données, Facebook présente les 5 publications les plus récentes, un peu de la même manière que sur la précédente interface, si ce n’est que le système d’entonnoir n’est plus valorisé (la « Portée » était suivie des « Utilisateurs engagés » puis des « Personnes qui en parlent »). Ici, si la « Portée » est toujours visualisable, elle n’est plus affichée sous forme de chiffre précis, tout comme les « Utilisateurs engagés ». Le signal de Facebook est plutôt clair : tout se passe dans les autres onglets.

L’onglet « Page »

L’onglet « Page » est divisé en 3 sous-onglets. Le premier, « Mentions J’aime la Page », affiche la progression du nombre de fans, les « Mentions J’aime nettes » (la différence entre le nombre d’abonnements et le nombre de désabonnements, dont le nom est précisé pour la première fois par Facebook si je ne m’abuse), et « l’Origine des mentions J’aime de la Page », le tout dans de jolis graphiques au sein desquels différents critères peuvent être étudiés spécifiquement.

Le second sous-onglet, « Portée des publications », me paraît ne pas se situer dans le bon onglet (pourquoi « Page » et non « Publications » ?). Toujours sous forme de graphiques, il présente la portée organique ou payée des publications, le nombre de J’aime, commentaires et partages, mais également les publications masquées ou signalées comme indésirables… et la portée totale. Et la Ô combien intéressante portée virale dans tout ça ? Adios la portée virale, Facebook impose désormais de la calculer soi-même…

Enfin, le troisième sous-onglet « Visites de Page » reprend globalement l’ancien onglet « Portée », avec les visites du Journal et des différents onglets, les « Référents extérieurs » mais également « d’autres activités » (visites, offres achetées, mentions, publications de tiers sur la page). On notera également l’arrivée de la sélection de plage de temps à la souris, un peu plus agréable que la sélection par calendrier, sur tous les sous-onglets de la partie « Page ». Et ça, c’est un vrai point positif.

L’onglet « Publications »

L’onglet « Publications » est également découpé en 3 sous-onglets. Le premier, « Toutes les publications », présente les derniers ajouts de la même manière que sur la « Vue d’ensemble », si ce n’est qu’il est possible de détacher la portée « Fans » de la portée « Non Fans » ou « l’Organique » de la « Payée », et que l’engagement peut être affiché de 4 manières différentes. Le petit plus ? Une fiche synthétique de la performance d’une publication qui apparaît au clic sur le message en question.

« Quand vos fans sont en ligne » est mon gros coup de cœur de ces nouvelles statistiques. Très simple, ce sous-onglet présente clairement les dates et les horaires auxquels nos fans sont les plus actifs sur Facebook. De quoi simplifier la tâche à de nombreux community managers qui se souciaient encore trop peu des horaires idéaux dans leur propre cas de figure (car pour rappel, aucune communauté n’est identique, et chaque typologie d’internaute à ses propres habitudes d’utilisation).

Enfin, l’onglet « Meilleurs types de publications » affiche simplement les médias au plus fort impact (en terme de portée et d’engagement) sur la page ; une manière de valider le fait que, hors exceptions, la photo reste de loin le genre qui fait le plus réagir. Pour résumer, l’onglet « Publications » est donc moins fourni que l’onglet « Page », rassemble certaines données déjà existantes voire nouvelles, mais fait surtout disparaître plusieurs indicateurs probablement jugés trop bruyants par Facebook.

L’onglet « Personnes »

Le troisième et dernier onglet « Personnes » est une nouvelle fois découpé en 3 onglets. Fort logiquement, il regroupe les « Fans », les « Personnes atteintes » et les « Personnes engagées », permettant de confronter ces données pour tenter de déceler un éventuel décalage entre le membre type et le partageur type, et donc la nécessité d’optimiser sa ligne éditoriale. On retrouve ainsi l’âge et le genre des membres de la communauté, ainsi que le découpage par « Pays », par « Ville » ou par « Langue ».

Une nouveauté est toutefois à noter : la confrontation entre sa propre répartition et celle globale de Facebook, que ce soit pour les tranches d’âge par exemple, ou encore pour le pourcentage de personnes concernées, Hommes ou Femmes. Malgré un bug visuel sur les 2 derniers onglets (la troisième colonne filant sous les deux premières, du moins sur mon Mac), ces données ne devraient pas trop perturber les utilisateurs réguliers des statistiques Facebook puisque ces dernières n’ont que très peu évolué.

En conclusion

Pour conclure, je dirais que ces nouvelles statistiques ne devraient pas chambouler la manière de piloter la performance de sa présence sur Facebook, notamment car les données présentées ont surtout été réorganisées. Toutefois, les nouveaux graphiques accentuent nettement la lisibilité des données, ce qui devrait favoriser l’intérêt des personnes qui ne savaient pas par quel bout prendre ces Insights, notamment les PME (qui je vous le rappelle, sont le cœur de cible des Pages Facebook).

Globalement, les repères restent d’ailleurs les mêmes puisque la plage de temps analysable est toujours de 89 jours maximum, et l’export de données, lui, n’a pas du tout été retouché (si vous aviez du mal avec la multitude d’onglets sur Excel, c’est raté). On notera que Facebook met peu à peu la portée virale à la trappe au profit d’une portée organique globale (cumulant la portée organique et la portée virale initiales), et renforce ainsi la visibilité de la portée payée (je vous laisse deviner pourquoi).

Il ne me reste donc plus qu’à vous souhaite une excellente fin de semaine, en espérant que cette présentation vous sera utile. Si vous n’avez pas encore accès à cette nouvelle interface, un peu de patience ! Et si vous avez la moindre question ou suggestion au sujet de ce billet, je vous propose de me retrouver sur Twitter (@Kriisiis), ou sur la Page Kriisiis.fr sur Facebook, qui rassemble depuis quelques jours plus de 10.000 d’entre vous. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour vous remercier de nouveau !

The following two tabs change content below.

Kriisiis

Social Media Manager

Christophe a fondé Kriisiis.fr en 2009. Passionné de High-Tech, de digital et surtout de médias sociaux, il prend un plaisir immense à partager actualités et bonnes pratiques sur le blog.
Il se fera une joie de discuter avec vous sur Twitter (@Kriisiis), sa plateforme coup-de-coeur restée indétrônable depuis son inscription en 2008.