À la conquête du social media

Sortie de mon livre « À la Conquête du Social Media – Terra Incognita »

Bonjour à toutes et à tous. Ceux avec qui j’entretiens des liens de manière régulière le savent, ma discrétion cette dernière année est notamment due à un projet très consommateur de temps dans lequel je me suis lancé, à savoir la rédaction d’un livre sur l’élaboration et le déploiement de stratégies sur les territoires communautaires. Après 12 mois de travail, j’ai désormais le plaisir de vous annoncer que ce livre nommé « À la Conquête du Social Media » est désormais disponible à l’achat, aux Éditions Kawa !

Ça m’a pris comme ça, un matin, entre deux tartines : je réfléchissais au fait que le community management devenait peu à peu un métier raisonnable, moins surexposé, plus réaliste, plus paisible, sur lequel les enjeux ne sont finalement qu’en parfait accord avec les effluves d’un big bang communautaire qui a eu lieu il y a déjà plus de 10 ans (pour rappel, Facebook en a plus de 12 !). J’en suis arrivé au constat que ce métier avait enfin sa place aux côtés –par exemple– du SEO, dans la liste de ceux dont on ne parle pas au delà du bénéfice qu’ils génèrent.

Ce n’est toutefois pas parce que les turbulences se sont évaporées qu’il en est de même pour l’ampleur des enjeux, bien au contraire : dans un monde ultra-connecté, surexposé à la communication, à la recherche de proximité et d’authenticité, les enjeux n’ont jamais été aussi nombreux et centraux chez les entités de toute taille et de tout type, qu’ils s’articulent autour de la R&D, du marketing, ou encore du recrutement. Alors que les frontières sautent entre le offline et le online, les décideurs n’ont jamais été autant partagés entre la perception d’opportunités et la crainte du gaspillage de ressources, et les opérationnels, entre excitation face à l’ampleur de ce territoire et appréhension face à ses codes et usages.

Face à ce postulat, j’en suis venu à la conclusion qu’il était nécessaire pour les structures d’être bien armées pour affronter cet environnement social media, avec un raisonnement et une méthodologie rigoureuses. Et c’est ainsi, le temps de finir mon café, que je me suis fixé comme challenge de proposer une version (personnelle, basée sur mes quelques années d’expériences en agence) de ce que j’estime être une méthodologie structurante quant à la bonne manière de se comporter sur les médias sociaux en tant que marque. Principal mot d’ordre : faire en sorte que cette méthode permette de se poser les bonnes questions pour actionner les bons leviers, à travers une approche flexible et pragmatique.

a-la-conquete-du-social-media

Un an plus tard, c’est à dire aujourd’hui, « À la Conquête du Social Media » fait près de 300 pages (80 000 mots) et intègre plus de 50 schémas synthétiques et / ou didactiques. Écrit simultanément tard le soir et tôt le matin (parfois vers 6 heures…), cet ouvrage n’a pas été facile à négocier, notamment parce que je me suis appliqué à ce qu’il satisfasse plusieurs conditions, telles que :

  • Le fait qu’il soit adapté à tout type de structures (des TPE aux grands comptes, dans le BtoC comme dans le BtoB, en passant par les collectivités, les écoles et universités, les ONG, etc.)
  • Le fait qu’il soit adapté à toutes les fonctions dans ces structures (des profils décideurs sensibles aux enjeux et à la vision stratégique à adopter aux profils opérationnels sensibles à l’approche métier)
  • Le fait qu’il soit pérenne, adapté au temps qui passe (car dépourvu d’un maximum d’éléments de contexte tels que des noms d’outils, de plateformes, de fonctionnalités, etc.)

J’ai cherché à articuler les chapitres autour de livrables structurants, avec pour objectif de faire en sorte qu’ils puissent être –au choix– lus spécifiquement ou sautés par l’auteur selon besoins et selon niveaux de connaissance. Ainsi, si des éléments tels que le cadrage stratégique ou la rédaction d’une charte éditoriale sont à mon sens des immanquables, libre à chacun de se plonger ensuite dans la modération, dans l’achat d’espace, dans la mise en place de schémas de veille, ou encore dans la conception de tableaux de bord de performance. Une préface de Flavien Chantrel (Blog du Modérateur) et une postface de Camille Jourdain (Blog909c) viennent cadrer le tout avec un regard très appréciable (merci à eux !).

Si vous souhaitez vous le procurer, sachez qu’il est disponible sur le site des Éditions Kawa (15% de réduction et les frais de port offerts avec le code « CHRISTOPHE »), sur Amazon, ou encore dans le circuit de distribution physique classique, et qu’il sera prochainement proposé en version numérique. Je tiens à remercier la maison d’édition Kawa pour la confiance accordée et avec qui je ne regrette vraiment pas d’avoir mené ce projet au regard de leurs conseils avisés et de l’attention qu’ils ont porté à mes (très nombreuses) questions. Je vous les recommande ! Bonne lecture, et à très bientôt.