quora-1

Perdu sur Quora ? Découvrez 6 conseils pour accentuer son intérêt et sa pertinence

Bonjour à toutes et à tous. Il ne suffit parfois pas de grand-chose pour qu’une nouvelle plateforme sur le web passe du rang de petit outil sympathique à véritable cador dont tout le monde parle. Cette année 2011 commence ainsi de la plus belle des manières pour Adam d’Angelo, ex-employé de Facebook, et son équipe : la plateforme sur laquelle ils travaillent est en train d’exploser ; il est presque impossible que vous n’en ayez pas entendu parler au moins une fois cette semaine : je parle bien sûr de Quora.

Mais pour commencer, rappelons ce qu’est Quora. Il s’agit tout simplement d’un système de Q&A, c’est à dire un système de questions et réponses. Vous posez des questions, les internautes prennent le temps de répondre, vous croisez des questions, vous prenez le temps de répondre à votre tour (disons que si ce n’est pas le cas, alors c’est assez… vous voyez ?). Rien de nouveau donc, puisque des plateformes telles que Yahoo Answers proposent ces fonctionnalités depuis un petit bout de temps déjà.

Plusieurs internautes ces dernières semaines m’ont demandé si j’allais parler de Quora sur Kriisiis.fr. J’ai commencé par répondre non, pour plusieurs raisons : d’abord, je ne voyais pas l’intérêt de traiter d’un système de questions et réponses sur le blog ; ensuite, je ne parvenais toujours pas à percevoir le réel intérêt de l’outil (sans doute par manque de pratique et donc d’expérience) ; enfin, je jugeais que ce réseau faisait beaucoup de bruit pour rien, et que les compliments à son égard étaient très exagérés.

Cet article étant un peu long (je suis désolé, je me suis encore emballé…), n’hésitez pas à découvrir ses différents points grâce au sommaire ci-dessous (les points sont cliquables) :


Quora… oui, mais pas sans pratique

Il faut savoir que j’ai passé quelques semaines bien seul, sur cette plateforme. Inscrit depuis le début du mois de Décembre, entouré de très rares connaissances pour plusieurs milliers d’anglophones trouvant ça « hype », j’ai du redoubler d’efforts pour comprendre son fonctionnement, et surtout, sa valeur-ajoutée. Et puis finalement, avec le temps, avec son récent buzz et son premier anniversaire fêté il y a quelques jours, j’ai décidé de franchir le pas, avec cet article, comprenant six petites suggestions.

J’entends souvent dire « Quora c’est bien, mais ça sert à quoi ? ». Il est vrai qu’on en parle beaucoup, mais qu’à première vue, ce réseau n’a rien d’extraordinaire. Tous les messages doivent être publiés en anglais, on manque de repère, on ne comprend pas tout, et comme beaucoup, on fini par fermer cet onglet en se disant « Au moins, j’aurai essayé ». Pourtant, j’utilise désormais Quora régulièrement, et suis épaté par son potentiel en tant que source d’informations et de données.

J’ai donc décidé de vous présenter mon point de vue sur cet outil, ma manière de l’utiliser, mes petites recommandations issues de mon expérience, au sein de cet article nommé « Perdu sur Quora ? Découvrez 6 conseils pour accentuer son intérêt et sa pertinence ». L’inscription à la Bêta étant sur invitation, n’hésitez pas à me donner votre email via Twitter (@Kriisiis) ou par email afin que je vous envoie une invitation ! Enfin, pour les personnes inscrites, n’hésitez pas à me retrouver sur mon profil Quora.

Besoin d’une invitation pour Quora ? Cliquez ici pour me faire une demande par email.


Quora : tout ce bruit… pour ça ?

708. C’est, à l’heure actuelle, mon nombre de nouveaux followers en quatre jours sur Quora. Il est alors bien difficile d’imaginer qu’il n’y aurait ne serait-ce qu’un technophile ou autre professionnel du web qui n’ait pas eu connaissance de cet outil ces derniers jours. Pourtant, je le rappelle, Quora n’est finalement qu’un petit système de questions et réponses ; il ne changera pas votre vie et ne vous permettra pas de dialoguer facilement avec votre sphère sociale de la même manière que sur Facebook ou Twitter.

Il est donc essentiel, si vous ne souhaitez pas être déçu, de vous rappeler que cette plateforme n’est pas tellement similaire avec un vrai réseau social, au sens qu’on lui donne actuellement, et surtout, qu’elle n’apporte finalement pas grand chose de plus que les plateformes de Q&A déjà existantes telles que Yahoo Answers ou Aardvark, la première ayant pourtant été créé en 2005. Mais alors, pourquoi un tel engouement autours de cet outil ? Pourquoi en parle-t-on dans la presse papier, dans la presse web, à la télévision ?

J’aurais tendance à dire que ce qui fait son succès, c’est son succès. En d’autres mots, si Quora est aussi populaire aujourd’hui, c’est parce qu’il l’était moitié moins hier, et qu’il le sera probablement deux fois plus demain. Il ne s’agit donc ni plus ni moins d’une plateforme ni nouvelle ni novatrice qui fait parler d’elle grâce à un coup de projecteur presque involontaire de la part des internautes, principalement sur Twitter. Vous voyez où je veux en venir ?

Si vous publiez un message à propos d’une entreprise sur Quora, vous aurez non-seulement des réponses de la part des personnes ayant des connaissances dans le sujet, mais également (probablement) des réponses de la part des représentants officiels de la société dont vous traitez. On sait déjà que des employés de Facebook et Twitter sont sur Quora, et à mon avis, une majorité de poids-lourds du web est représentée. Et c’est ça, la vraie différence avec Yahoo Answers !


Quora… ou plutôt Friendfeed ?

En Juillet 2009, Narvic publiait : « Depuis qu’on a compris comment aspirer ses followers Twitter sur Friendfeed, c’est une vraie migration de masse. Non ? ». Immédiatement, des centaines, que dis-je, des milliers d’internautes francophones créaient leur compte sur ce réseau semblable à Twitter, l’affichage d’une preview des données partagées en plus, le succès en moins. Ce réseau devenait-il pour autant plus intéressant que la veille ? Non, il profitait simplement d’un coup de projecteur.

21 jours plus tard, Facebook rachetait Friendfeed, récupérant au passage son système de newstream actuellement en place (partiellement) sur le réseau le plus célèbre du monde. Et là, c’était la fin. Une bulle de savon qui éclate. Le réseau ni nouveau ni novateur qui faisait tant parler de lui n’intéressait plus. Ne pourrions-nous alors pas deviner un destin similaire pour Quora ? Ceux qui ont connu Friendfeed en Juillet 2009 ne pourront s’empêcher de penser à cette similitude.

Même si The Telegraph explique, je cite, que « Quora sera plus grand que Twitter », je reste mitigé. Certes, le système est plus attrayant : quelques minutes sur Quora suffisent à deviner son fonctionnement, son intérêt ; Twitter n’est à l’inverse très appréciable qu’après quelques semaines d’utilisation, ou avec l’aide de son entourage. Certes, le système également est plus accessible : l’élitisme « geek & média » propre à Twitter ne se ressent par sur Quora, plus à même de plaire à une large majorité des internautes.

Si je reste mitigé, c’est parce que nous ne sommes pas encore en mesure de savoir comment évoluera l’outil. Twitter n’était-il pas initialement destiné à être utilisé exclusivement par SMS ? Pire, Twitter n’était-il pas, lors de la rédaction du cahier des charges, un outil de partage de vidéos en streaming, alors annihilé par le lancement d’iTunes ? Que savons-nous de l’avenir de Quora ? Une API sera-t-elle disponible ? Le service sera-t-il racheté ? Et ça, nous n’en avons aucune idée.


Les premiers pas sur Quora

L’inscription, actuellement sur invitations, est plutôt rapide. On vous demande de vous connecter via Facebook (plutôt normal, pour d’ex-employés de Facebook !), voire via Twitter, de follower les personnes que l’on pourrait connaître, de s’abonner aux sujets qui pourraient nous plaire. Vous pensiez n’avoir rien coché ? Très juste, car vous n’aurez pas le choix : vous serez automatiquement abonné aux suggestions et devrez vous désabonner si vous ne souhaitez pas obtenir de données à ces sujets.

Il faut d’abord savoir que les premières minutes sont très déstabilisantes. N’ayons pas peur de le dire, l’utilisateur manque clairement de repères : le stream principal semble être divisé en trois parties : « Browse all activity », « Answer open questions » et « Notifications ». Pour faire court, « Browse all activity » recense les questions posées par vos abonnements, « Answer » recense les questions qui vous sont directement posées, et enfin, « Notifications » affiche vos alertes (nouveaux followers, etc.).

On découvre ensuite rapidement les onglets du header, et plus particulièrement les boutons « Inbox » et celui de votre nom. Pour ce qui est du « Inbox », pas de difficulté, il s’agit d’une page vous permettant d’envoyer et de recevoir des messages privés à une personne en particulier. Votre page de profil répertorie vos dernières questions, vos dernières réponses et les sujets que vous suivez, sans oublier votre nombre de following et de followers, ou encore de mentions. Oui, comme sur Twitter.

Et puis là, on ne sait généralement plus trop quoi faire. Les questions affichées ne sont pas forcément intéressantes (puisque dans des Topics sélectionnés automatiquement par Quora), on ne connaît pas forcément les membres qui posent ces fameuses questions, on ne sait ni répondre aux questions, ni les poser. C’est justement à ce moment là que mon article prend de l’intérêt : plutôt que d’abandonner, prenez le temps de vous intéresser à ma propre utilisation, détaillée ci-dessous !


6 conseils pour accentuer son intérêt et sa pertinence

Tout d’abord, je tiens à vous rappeler que je ne prêche pas la bonne parole ; ces conseils sont issus de ma propre expérience sur Quora, sur les choix que je regrette, sur ceux que je ne regrette pas. Vous êtes bien entendu libre d’utiliser la plateforme comme bon vous semble, et heureusement. Sachez seulement que si vous accordez de l’importance à ceux-ci, vous pourriez à votre tour tirer profit de Quora comme je le fais, découvrant à la fois les bonnes questions, les bons profils, les bons sujets, et les bonnes personnes à suivre. Au passage, Naro m’a également fait découvrir cette très bonne liste en 10 points, que je vous recommande.


1er conseil : La pertinence par la sélection

Pour commencer, ne créons pas, mais faisons le ménage. Si vous souhaitez vous sentir à l’aise sur cette plateforme, alors il est essentiel d’avoir des repères. Rendez-vous sur votre page de profil (accessible via votre nom, dans le header), et cliquez sur votre base de following. Unfollowez les personnes que vous ne connaissez pas, ou dont la description ne vous laisse pas présager que ces personnes pourraient couvrir un sujet pouvant potentiellement vous intéresser.

Lorsque vous avez affiné votre base de following, passez aux Topics, c’est à dire aux thématiques auxquelles vous êtes abonné, et donc dont les questions publiées apparaîtrons dans votre stream principal. Retournez à votre page de profil et cliquez sur « Following XX Topics ». Unfollowez ceux qui ne vous intéresse pas énormément ; ne gardez que l’essentiel. Retournez désormais sur la page d’accueil : les questions ne vous semblent-elle pas déjà plus pertinente, potentiellement plus intéressante ?

Le fait de sélectionner les seules personnes ou les seuls sujets de discussion qui vous intéressent est dans un premier temps (je le répète, dans un premier temps) le meilleur moyen d’y voir plus clair. N’hésitez pas à nettoyer régulièrement votre base de following : vous serez automatiquement abonné aux personnes que vous avez invitées sur Quora, ce qui implique que les questions affichées sur la page d’accueil ne correspondront plus forcément à vos attentes, à vos centres d’intérêt.


2nd conseil : La recherche de contenu intéressant

Maintenant que nous avons fait le ménage, passons à la sélection de personnes et autres sujets pouvant potentiellement vous intéresser. Sur la page d’accueil, utilisez l’outil de recherche pour trouver des personnes que vous connaissez et qui pourraient poser des questions intéressantes, pour peu que vous connaissiez leur vrai nom, Quora nécessitant une inscription avec ses vraies coordonnées et non pas un pseudonyme. A ce sujet, quid des données privées sur Quora ? Retrouver quelqu’un sur Facebook devient enfantin…

Ensuite, passez aux Topics. Faites des recherches sur des sujets qui vous captivent, et donnez un degré de précision selon vos attentes : il vous est ainsi possible de vous abonner au Topic « Mobile phone », ou « Blackberry », ou encore « Blackberry Devices ». J’ai pour ma part opté pour un mélange de sujets plutôt spécifiques (« Facebook Credits », « Open Graph », etc.) et de noms de sociétés telles que « Facebook » ou « Twitter ». Intéressez-vous également aux membres actifs de ces Topics !

J’insiste sur le fait que plus vous serez précis dans vos choix et opterez pour un nombre réduit de sujets ou de personnes à follower, plus vous aurez des chances de découvrir des questions et réponses intéressantes. A l’inverse, plus vous vous limiterez, moins vous aurez de chances de découvrir « par hasard » des discussions captivantes. Essayez donc de trouver un juste milieu. Pour information, je suis abonné à une centaine de personnes (amis et personnalités) et à 24 Topics (majoritairement axés « web »).


3ème conseil : Focalisez-vous sur l’essentiel

Troisième conseil que je pourrais vous donner, celui de vous focaliser sur l’essentiel. Selon moi, seules quelques pages méritent une réelle attention (rien ne vous empêche de vous habituer à la plateforme via quelques pages puis de pousser votre utilisation au fil des semaines) ; par exemple, l’onglet des notifications : il vous permettra de découvrir vos récents followers (avec un follow-back éventuel), d’éventuelles réponses à vos questions, les derniers remerciements pour vos réponses, etc.

Ensuite, intéressez-vous directement aux pages des Topics. Par exemple, je me rends souvent sur les pages « Twitter » ou « Facebook » (enregistrées en favoris) afin de découvrir les dernières questions qui ont été posées à leur sujet, et surtout, les réponses apportées. Suivre une page « Open Source » revient à peu près au même que suivre un compte Twitter qui s’est spécialisé dans ce sujet bien particulier, si ce n’est que les publications sont agrémentées de débats et autres suggestions !

Il vous est ainsi possible de garantir l’intérêt des données sur lesquelles vous allez tomber sur Quora. On est bien loin des premières minutes d’utilisation et du manque total de repères, n’est-ce pas ? Au passage, si vous n’enregistrez pas l’adresse de vos pages de Topics préférées, sachez que vous pouvez la retrouver facilement depuis votre page de profil (en cliquant sur « Following XX Topics ») ou en cliquant sur leur avatar dans l’onglet des questions posées au sein de votre stream.


4ème conseil : Abandonnez le français

Le plus gros inconvénient de Quora à l’heure actuelle n’est pas tellement que l’anglais soit très largement majoritaire, mais plutôt que les autres langues y soient prohibées. Lorsque je me suis inscrit sur Quora, j’ai immédiatement posé ma première question, en français. Celle-ci a alors été ajoutée à un Topic nommé « Needs to be written in English », probablement par un administrateur. La question a été traduite en anglais quelques minutes plus tard. Vu comme ça, l’accueil n’est pas très chaleureux.

Ainsi, prenez soin de toujours poser vos questions ou de répondre… en anglais. Car si vous pensez que celui-ci sera (probablement) automatiquement traduit en anglais, sachez que ce n’est pas le cas : @Legz en a par exemple fait l’expérience, avec une question en français qui a été supprimée sans préavis malgré un nombre important de réponses et une activité certaine. Il nous faudra probablement patienter quelques mois avant de découvrir une version francophone de la plateforme… on croise les doigts ?


5ème conseil : Les questions à votre sphère sociale

Lorsque vous posez des questions, vous avez le choix entre les rendre visibles à vos seuls followers, aux followers du Topic en plus ou bien de manière totalement anonyme. Il est donc bien entendu recommandé de sélectionner la visibilité qui convient le mieux au type de question : par exemple, si vous souhaitez connaître l’évolution du nombre d’employés chez Twitter au fil des années, optez pour le Topic « Twitter », en plus de vos seuls followers, afin d’accentuer vos chances d’avoir une réponse pertinente.

Mais bien entendu, Quora vous permet également de poser des questions à vos followers comme vous pourriez le faire sur Twitter à travers un tweet. Ne voyez-vous aucune opportunité en cette fonctionnalité ? N’hésitez pas à poser des questions à vos followers lorsque vous avez une hésitation, lorsque vous souhaitez connaître non pas une réponse, mais un avis. Il s’agit donc selon moi d’une excellente manière d’organiser des débats et donc de mesurer précisément ce que pensent vos contacts d’un sujet donné.


6ème conseil : Supprimez les notifications par email

Enfin, dernière petite recommandation, pensez à supprimer les notifications de nouveaux followers par email. Rappelez-vous des 708 followers dont je vous parlais en début d’article, et imaginez que cela représente un email sur pour chacun d’entre eux ma boite principale. Si vous ne souhaitez pas vivre pareille expérience, rendez-vous dans les « Settings », et plus particulièrement dans les « Email Settings », afin de déterminer les critères d’envoi (ou non) d’un email de notification de la part de Quora.

Il vous sera ainsi possible de définir plus de quarante critères selon quatre types d’emails différents (ceux liés aux questions, ceux liés aux réponses, ceux liés aux utilisateurs et enfin, ceux liés aux Topics), qu’ils préviennent une publication, une réaction, une édition, une suppression, une fusion ou encore un partage, ce qui, je dois l’avouer, est une excellente nouvelle. A ce sujet, je n’ai jamais vu un réglage des préférences aussi complet que celui des emails sur Quora.

J’espère que cet article vous a plu, qu’il vous aidera à mieux cerner cette plateforme de questions et réponses, et surtout, qu’il vous donnera envie de persister sur Quora. Si vous avez des questions ou autres suggestions, n’hésitez surtout pas à les publier dans les commentaires de cet article, en mention sur Twitter (@Kriisiis) ou encore sur la Fan-Page de Kriisiis.fr sur Facebook, idéalement dans les commentaires de la publication au sujet de cet article.

  • De bons conseils, notamment le 6ème : les notifications peuvent rapidement devenir un cauchemar à gérer.

    En passant, un petit gadget pour les amateurs de Quora et de Firefox, Quorafox http://ow.ly/3Awhd

  • De bons conseils, notamment le 6ème : les notifications peuvent rapidement devenir un cauchemar à gérer.

    En passant, un petit gadget pour les amateurs de Quora et de Firefox, Quorafox http://ow.ly/3Awhd

  • De bons conseils, notamment le 6ème : les notifications peuvent rapidement devenir un cauchemar à gérer.

    En passant, un petit gadget pour les amateurs de Quora et de Firefox, Quorafox http://ow.ly/3Awhd

    • Kriisiis

      Merci pour la découverte de l’extension Christian !

      Kriisiis

  • 7ème conseil : participez ! En ajoutant des questions mais surtout en contribuant aux réponses pour l’instant souvent très colorées « US »

  • 7ème conseil : participez ! En ajoutant des questions mais surtout en contribuant aux réponses pour l’instant souvent très colorées « US »

  • 7ème conseil : participez ! En ajoutant des questions mais surtout en contribuant aux réponses pour l’instant souvent très colorées « US »

    • Kriisiis

      Absolument !

      Un système de Q&A ne peut dans tous les cas pas fonctionner si on ne joue pas le jeu…

      Kriisiis

  • Anonyme

    Merci pour la découverte de l’extension Christian !

    Kriisiis

  • Anonyme

    Absolument !

    Un système de Q&A ne peut dans tous les cas pas fonctionner si on ne joue pas le jeu…

    Kriisiis

  • Anonyme

    Merci pour la découverte de l’extension Christian !

    Kriisiis

  • Anonyme

    Absolument !

    Un système de Q&A ne peut dans tous les cas pas fonctionner si on ne joue pas le jeu…

    Kriisiis

  • Si vous êtes à la recherche d’un site français de poser des questions et obtenir des réponses, vous devriez essayer http://fr.answers.com par Answers.com qui est le site le plus visité 20e aux États-Unis..

  • Si vous êtes à la recherche d’un site français de poser des questions et obtenir des réponses, vous devriez essayer http://fr.answers.com par Answers.com qui est le site le plus visité 20e aux États-Unis..

  • Si vous êtes à la recherche d’un site français de poser des questions et obtenir des réponses, vous devriez essayer http://fr.answers.com par Answers.com qui est le site le plus visité 20e aux États-Unis..

  • Bref et bien moi après tout ce temps, je suis loin d’être convaincu… très loin…!!!
    On fait tous la même chose en y allant pour être un des pionniers mais dans le fond, l’utilité est limitée. Bref, je reste en veille tout de même mais ce n’est pas sur Quora que je passerai ma vie !

  • Bref et bien moi après tout ce temps, je suis loin d’être convaincu… très loin…!!!
    On fait tous la même chose en y allant pour être un des pionniers mais dans le fond, l’utilité est limitée. Bref, je reste en veille tout de même mais ce n’est pas sur Quora que je passerai ma vie !

  • Bref et bien moi après tout ce temps, je suis loin d’être convaincu… très loin…!!!
    On fait tous la même chose en y allant pour être un des pionniers mais dans le fond, l’utilité est limitée. Bref, je reste en veille tout de même mais ce n’est pas sur Quora que je passerai ma vie !

  • Vincent

    Voici la version française de Quora : GOZIL  http://www.gozil.com