#LeWeb : Ce qu’un représentant de Twitter pense de Facebook, Instagram, Snapchat et Vine

Publié le 11/12/2013 dans Activités, Dossiers, Facebook, LeWeb, Twitter
À l'attention des lecteurs
Cet article a été publié il y a 7 mois 14 jours.
Il est possible que les informations proposées ne soient plus valables.

Bonjour à toutes et à tous. Comme vous le savez, l’événement #LeWeb a débuté ce mardi à Paris, avec un nombre important de conférences, workshops, brand tracks et autres animations. Avec ma casquette de blogueur officiel, présent pendant les trois jours de l’évènement, j’ai assisté cet après-midi à un échange intéressant entre Loïc Le Meur (jouant le rôle d’animateur, avec une série de questions) et Michael Sippey, « VP of Product » chez Twitter, au sujet du futur de la plateforme.

Michael Sippey, qui arrivait tout juste de San Francisco pour l’occasion, est chez Twitter depuis 2011 : il a commencé par travailler sur les Twitter Cards jusqu’en 2012, puis sur la dimension mobile depuis. Obsédé par l’expérience utilisateur sur Twitter, il n’a pas hésité à répondre à des questions particulières de la part de Loïc, notamment au sujet d’autres médias sociaux, voire d’objets. Voici donc un aperçu de l’avis de l’un des représentants de Twitter à leur sujet !

Facebook & Instagram

« Si le moteur de recherche de Facebook est nul ? Facebook à son produit, nous nous focalisons sur Twitter »

Michael a insisté sur la différence entre Twitter et Facebook : alors que Twitter est focalisé sur du contenu public, universel, en temps réel et accessible par tous et partout (via embed sur des sites, via l’intégration de tweets à la télévision, etc.), Facebook est focalisé sur la vie privée, les interactions avec sa sphère sociale. D’ailleurs, j’imagine que l’incapacité du moteur de recherche à faire ressortir de l’information correctement confirme qu’il ne s’agit pas d’une priorité ?

« Le rachat d’Instagram est une décision intelligente de la part de Facebook »

S’il y a bien un moment où Facebook a vraiment eu du flair ces deux ou trois dernières années, c’est lorsqu’il a été envisagé de racheter Instagram, d’après Michael Sippey. Facebook a compris très tôt que la diffusion de photos était un enjeu majeur dans leur activité, et a su prendre le contrôle d’une plateforme à gros potentiel dont le VP of Products dit du bien. Pourquoi les photos ne s’affichent-elles pas en preview ? « C’est à eux qu’il faut le demander ! »

L’éphémère par Snapchat

« Je pense qu’ils ont mis le doigt sur quelque chose de très intéressant »

Michael s’est dit « intéressé » par ce phénomène qu’est la diffusion éphémère de contenu (caractérisant par ailleurs le terme éphémère de « fancy word »), car il s’agit d’une manière de communiquer brièvement –ce qui colle particulièrement bien avec l’ADN de Twitter– à travers des contenus de différents types, qu’il s’agisse de textes, de photos ou encore de vidéos. Pour rappel, Snapchat a récemment refusé une offre de rachat de 3 milliards de dollars de la part de… Facebook.

À la question « Verrons-nous un jour des tweets éphémères ? » posée par Loïc Le Meur, il a répondu que ce n’était pas une mauvaise idée, mais je doute que ce système soit mis en place prochainement chez Twitter. Peut-être pourrait-il s’agir d’une bonne idée pour les messages privés ? Plusieurs tweets recommandaient ce système pendant la conférence. Dans tous les cas, je suppose que Twitter a du missionner des équipes pour réfléchir à la question.

Vine, microblogging vidéo

« La manière dont ils avaient construit l’outil le rendait merveilleux pour créer et partager »

Même s’il est toujours plus facile de parler « en bien » de ses propres services (vous imaginez bien qu’il a consacré moins de temps à parler de plateformes comme Instagram), Michael semble réellement passionné par Vine : il explique que le concept est le même que celui de Twitter (diffusion de contenu de manière très concrète, mais à travers des vidéos de 6 secondes et non pas des tweets de 140 caractères), avec la particularité de récompenser la créativité.

À noter que comme cela se fait de plus en plus souvent chez Twitter, le service Vine –comme bon nombre d’autres fonctionnalités– a été créé par une équipe totalement autonome et indépendante (travaillant d’ailleurs dans des bureaux différents de ceux des autres équipes de la plateforme de microblogging), et qu’il s’agit –toujours selon Michael Sippey– du premier service de vidéo qui ne comprend pas de bouton d’enregistrement (« Rec ») et de bouton « Play ».

Les Google Glasses

« Un bon premier essai […] une tendance vers le plus puissant, le moins cher et le plus petit »

Michael précise que les lunettes connectées de Google sont un bon premier essai, mais qu’il y a encore beaucoup de travail nécessaire pour parvenir à un produit final satisfaisant. Bien entendu, l’aspect qui lui semble le plus améliorable (outre le rendu physique, afin qu’une personne les utilisant ne soit pas dévisagée à longueur de journée) concerne l’utilisation « sociale » des Glasses. À noter que Google travaille toujours sur l’API de ses futures lunettes.

Pour rappel, Twitter a créé une application pour les Google Glasses en Mai 2013, à peine 3 mois après le lancement de la version beta des lunettes. Cette application permet non seulement de diffuser des photos prises avec les lunettes (avec un message textuel générique), mais également de recevoir des notifications en cas de mention, de réception de message privé ou encore de contacts pour lesquels les notifications sont activées.

Twitter… demain

« Nous voulons seulement le rendre plus simple et plus accessibles pour l’ensemble des internautes »

Pour conclure, Michael Sippey a pris le temps de parler de Twitter aujourd’hui (précisant d’abord que chaque équipe travaillait sur des fonctionnalités spécifiques, alors déclinées par terminaux, ensuite que l’introduction en Bourse n’avait rien changé et que toutes les équipes restaient focalisées sur la mission à accomplir : améliorer l’expérience des utilisateurs), et surtout de Twitter… demain. Il a insisté sur deux aspects bien précis à considérer :

1. Renforcer sa présence sur smartphone : Twitter n’a aucun doute à ce sujet, l’avenir de ce genre de plateformes passe par le mobile. Pour Michael, la tendance du « plus / mieux connecté » n’en est qu’à son début et Twitter se focalise réellement sur la (future) expérience des utilisateurs sur les différents terminaux (smartphones, mais également lunettes, voire montres ?). De quoi imaginer de beaux projets dans les années à venir !

Si vous ne remarquez pas nos efforts pour améliorer la plateforme, c’est que nous faisons bien notre travail

2. Simplifier l’accès à l’information : Twitter souhaite simplifier et enrichir la découverte de contenu (des tweets aux comptes à suivre, sur un sujet donné comme dans sa sphère sociale) en jouant la carte du « contexte ». Ce n’est pas pour autant que la plateforme de microblogging bousculera ses codes ; elle conservera par exemple toujours le système de mentions (« @ ») et de hashtags (« # »), mais en simplifiant plutôt la compréhension de ces fonctionnalités.

Et vous, comment imaginez-vous Twitter dans 10 ans ? Quel sera l’usage type, quelles seront les tendances du moment ? Je vous invite à poursuivre la discussion sur… Twitter (@Kriisiis), ou à travers les commentaires de ce billet. N’oubliez pas que vous pouvez retrouver tous les tweets concernant l’événement en suivant le hashtag #LeWeb, même si je suppose que vous avez déjà vu passer pas mal d’informations aujourd’hui, l’événement étant Tendance n°1 en France.

Crédit Photos : Flickr LeWeb

Et bien sûr, Kriisiis.fr est toujours disponible sur mobile :

The following two tabs change content below.

Kriisiis

Social Media Manager

Christophe a fondé Kriisiis.fr en 2009. Passionné de High-Tech, de digital et surtout de médias sociaux, il prend un plaisir immense à partager actualités et bonnes pratiques sur le blog.
Il se fera une joie de discuter avec vous sur Twitter (@Kriisiis), sa plateforme coup-de-coeur restée indétrônable depuis son inscription en 2008.