kriisiis_twitter_mobile_2

Une étude américaine révèle un changement de comportement chez les utilisateurs de Twitter

32,5% des comptes Twitter sont inactifs et n’ont pas partagé du contenu depuis plus d’un an, selon une étude récente réalisée par les universités de Brown et Northeastern. Le réseau de micro-blogging compte désormais plus de 241 millions de membres dans le monde, mais le nombre de faux profils et de comptes inactifs se développe de plus en plus.

Selon ce rapport, qui a étudié le comportement des utilisateurs grâce à l’analyse de 37 milliards de tweets sur plusieurs années, 20% des tweets ne sont plus disponibles sur le réseau. De l’autre côté, de plus en plus de fraudeurs auraient rejoint Twitter depuis sa création.

Depuis 2009, le nombre de faux-comptes, de faux abonnés et des promotions employant des hashtags a fortement progressé. Un phénomène difficile à gérer pour Twitter, qui n’a supprimé que 6% des comptes dans cette période. Concernant l’utilisation du réseau, 4,8% des utilisateurs ont un profil privé contre 15% en 2007.

Lorsqu’on s’intéresse à l’origine géographique des tweets, on constate une diminution des tweets provenant des États-Unis et du Canada (32% contre 80% en 2009). En parallèle, Twitter s’est beaucoup développé au niveau international, avec une nette évolution des messages partagés en Amérique latine et au Moyen-Orient, notamment pendant le printemps arabe début 2011. En ce qui concerne les utilisateurs européens, l’évolution du réseau est stable et représente 20% du total des tweets diffusés dans le monde. De l’autre côté du globe, les asiatiques sont ceux qui utilisent le plus la géolocalisation dans leurs tweets.

Bien que l’Anglais reste la langue la plus utilisée dans le monde, elle perd progressivement de l’ampleur au fur et à mesure que Twitter se développe à l’international. Ainsi, entre 2010 et 2013, les tweets anglophones ont chuté de 83% à 52%. L’Espagnol et le Japonais maintiennent leur score avec environ 10% des tweets. Enfin, les langues ayant une progression la plus importante sont le Turque, le Portugais ou l’Arabe. Des résultats qui confirment une évolution dans l’utilisation du réseau, avec une représentation plus importante des internautes internationaux.

Source : ABC

Articles recommandés