aviary-1

Aviary : les filtres et options photo de Twitter appartiennent désormais… à Adobe

Quelques semaines à peine après la déclaration de guerre vis-à-vis d’Instagram, la majorité des utilisateurs réguliers de Twitter ont été sensibles à une nouveauté intéressante fin 2012 sur Twitter : l’arrivée des filtres et autres options d’édition (telles que la fameuse baguette magique, ou le rognage de photos) dans ses applications iOS et Android. Plutôt que de s’aventurer dans un sentier potentiellement périlleux, la plateforme de microblogging a préféré faire appel à la technologie déjà développée et proposée sous forme de kit de développement de la part d’experts en la matière, à savoir Aviary. Cette startup vous dit peut-être quelque chose, puisque sa technologie a notamment été utilisée par Flickr pendant plusieurs années avant que le service de photos ne rachète et n’exploite Ghostbird, un concurrent direct d’Aviary.

Il y a quelques minutes, Abode et Aviary ont conjointement annoncé l’acquisition de cette dernière, pour un montant qui n’a pas encore été communiqué (pour l’anecdote, les premières discussions auraient eu lieu lors de l’acquisition du service de portfolio social Behance par Adobe il y a 18 mois, leur siège étant situé juste à côté de celui d’Aviary). Les deux entreprises travailleraient main dans la main afin d’apporter des fonctionnalités de produits Adobe au sein de la technologie Aviary (voire inversement ?), et c’est une meilleure nouvelle qu’il n’en parait : en cas de suspension du service, Twitter aurait du trouver une autre solution afin de proposer ces options d’édition aux utilisateurs de ses applications. Nul doute cependant que Adobe aurait été concilient avec la plateforme, dont il reste un partenaire privilégié.

À noter que les chiffres d’Aviary sont impressionnants : son SDK (téléchargé dans 143 pays) est utilisé dans plus de 7.000 applications, elles-mêmes à l’origine de l’édition de plus de 10 milliards de photos. 7.000 applications pour plus de 70 millions d’utilisateurs chaque mois, ce qui n’est pas ridicule à côté des 200 millions d’Instagram ! Enfin, notez que 42% des photos partagées via la technologie Aviary sont des selfies… mais pas de quoi perdre la face.

Petite parenthèse pour finir, sachez qu’en termes d’édition de visuels, le service Canva.com vaut vraiment le coup d’œil.

Source : TechCrunch