twitter-2
Twitter via Shutterstock

10 conseils et astuces pour ne plus se sentir ignoré sur Twitter

Ne plus être ignoré sur Twitter

Lorsque je discute avec de nouveaux inscrits à Twitter, je me rends compte que ce qui les pousse le plus à baisser les bras est surtout le fait qu’ils se sentent « ignoré » sur le site de microblogging, que ce soit par l’absence de réponses à leurs questions ou de retweets suite à la publication de leurs messages. Je juge -personnellement- qu’un certain nombre d’astuces permettent de favoriser les échanges et surtout, les probabilités pour que les twittonautes impliquent votre profil dans l’activité-même de Twitter.

Je me permets donc de vous présenter « 10 conseils et astuces pour ne plus se sentir ignoré sur Twitter », qui je l’espère vous permettront de favoriser votre implication sur le réseau social et de minimiser au maximum ce sentiment décourageant. Je vous souhaite une agréable lecture, n’hésitez pas à me retrouver sur Twitter sous le pseudo @Kriisiis si vous avez la moindre question ou la moindre amélioration à apporter au sujet de cet article.


1. Ne pas oublier que le web social est… social !

On pourrait trouver cette phrase un peu idiote. Et pourtant, nombreux sont les internautes qui se focalisent quasi-exclusivement sur le partage d’informations, en particulier sur Twitter, sans prendre en compte ce fait. Même si vous arrivez probablement à intéresser certains de vos followers, votre attitude n’encouragera certainement pas ces twittonautes à tisser des liens « sociaux » avec vous.


2. Ne pas se focaliser sur ses followers ou ses RT

Nous ne le répèterons jamais assez, griller des étapes en se concentrant directement sur son nombre de followers ou de retweets n’est certainement pas le processus le plus efficace. Sachez avant tout partager, communiquer, vous constituer un réseau de membres fidélisés (amis comme contacts professionnels), et ces critères évolueront naturellement et de manière pertinente dans le temps.


3. Ne pas contrarier, frustrer ou mépriser les twittonautes

Alors qu’il est déjà difficile de ne pas être ignoré par les membres de la communauté lors de ses débuts sur Twitter, vous risquez d’annihiler toutes vos chances si vous n’arrivez pas à tisser de bonnes relations avec les twittonautes. Évitez-alors à tout prix de les contrarier (la divergence d’opinion ne veut pas forcément dire qu’ils ont tort !), ou pire, de les mépriser publiquement.


4. Définir les personnes avec qui on souhaite partager

Twitter concentrant plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs en France désormais, vous n’arriverez certainement pas à partager avec l’ensemble de la communauté. Essayez-alors de découvrir puis de définir les personnes avec qui vous avez le plus de chances de vous entendre, et tissez des liens avec eux, sans (bien-entendu) négliger et donc mépriser les autres profils du réseau !


5. Ne pas rester prostré dans l’ombre ou peu actif

Twitter ne laisse aucune chance à ceux qui ne parlent pas assez, ou du moins, pas assez fort et pas assez souvent. Essayez-alors de tweeter de manière régulière, de discuter avec d’autres membres, de répondre aux questions, de poser vos propres questions également, et d’apporter de la valeur-ajoutée sur le réseau. Si vous ne faites pas d’efforts, vous risquerez malheureusement d’être ignoré.


6. Engager des conversations avec les twittonautes

Ce point rejoint directement le point précédent. Alors qu’il est important d’apporter des données intéressantes sur Twitter pour accentuer sa notoriété, tout l’aspect « social » de votre activité sur le site de microblogging dépendra surtout (et j’insiste) de vos facultés à converser avec les autres membres. Essayez cependant de privilégier les messages privés afin de ne pas alourdir les timelines.


7. Agrémenter ses relations d’une nouvelle dimension

Le meilleur moyen de ne plus être ignoré sur Twitter selon moi est justement de ne pas se limiter à des partages sur… Twitter. J’entretiens par exemple d’excellents rapports aujourd’hui avec différents internautes avec qui j’ai discuté lors de conférences ou de rendez-vous web, personnes avec qui je partage désormais très régulièrement sur Twitter. Je ne saurai donc que trop vous le recommander !


8. Maintenir un thème de discussion mais varier les sujets

Si vous ne discutez que d’un seul et même sujet très précis sur Twitter, vous risquez alors de n’intéresser qu’un type bien particulier de profils. Essayez-alors de varier vos discussions à l’échelle d’un thème (par exemple « le web en général » plutôt que « le web sémantique » uniquement), ce qui vous permettra de partager beaucoup plus, et surtout, avec beaucoup plus de twittonautes.


9. Ne pas négliger son implication sur Twitter

Plus vous serez « actif » sur Twitter, plus vous accentuerez vos chances de ne pas être ignoré sur le réseau. Essayez de publier des tweets de manière régulière, c’est-à-dire minimum 10 par jours, sinon quoi les twittonautes ne vous sentiront pas assez impliqué et ne vous considéreront pas comme digne d’intérêt (souvent à tord !), ce qui ne les poussera pas à communiquer et partager avec vous.


10. Persévérer… et surtout, savoir être patient

Au risque de me répéter avec certains articles précédents, sachez que votre intérêt potentiel et donc vos facultés à ne pas être ignoré sur Twitter dépendront surtout de votre ancienneté sur le réseau, et que le nombre d’heures investies sur le site de microblogging jouera pour beaucoup. Sachez-alors persévérer, vous impliquer durablement dans vos démarches, et surtout… ne jamais baisser les bras !

Si vous avez la moindre question, ou la moindre amélioration à apporter au contenu de cet article, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires de cet article. En attendant, je vous propose de me retrouver sur Facebook, en m’ajoutant à vos contacts (Christophe Ramel) ou en devenant fan de Kriisiis.fr. Vous pouvez également me retrouver sur Twitter (@Kriisiis) !

Crédit Image : TwitterSales.info

  • Pingback: Kriisiis sur Blogasty

  • Pingback: Kriisiis sur Blogasty

  • Jean Meyran

    A mon sens, manque un point essentiel : Définir l’objectif de ma présence sur Twitter ; Pro, social, draguer, me faire des copains que je peux voir IRL (géographiquement proches).

    Sans cette définition, laquelle peut changer au cours du temps, la frustration/déception est quasi inévitable.

    Fondamentalement : Qu’est ce que je fous sur Twitter ? Telle est la question.
    Bonjour chez vous

    @jmeyran

  • Jean Meyran

    A mon sens, manque un point essentiel : Définir l’objectif de ma présence sur Twitter ; Pro, social, draguer, me faire des copains que je peux voir IRL (géographiquement proches).

    Sans cette définition, laquelle peut changer au cours du temps, la frustration/déception est quasi inévitable.

    Fondamentalement : Qu’est ce que je fous sur Twitter ? Telle est la question.
    Bonjour chez vous

    @jmeyran

  • Pingback: Les tweets qui mentionnent 10 conseils et astuces pour ne plus se sentir ignoré sur Twitter | -- Topsy.com

  • Pingback: Les tweets qui mentionnent 10 conseils et astuces pour ne plus se sentir ignoré sur Twitter | -- Topsy.com

  • http://twitter.com/YAMiNE_X YAMiNE

    Je suis d’accord avec @jmeyran il faut bien définir le pourquoi de notre présence sur Twitter.
    Pour ma part, j’utilise Twitter de beaucoup de manières, que ce soit personnel ou pour mon blog, m’informer et partager des infos.

  • http://twitter.com/YAMiNE_X YAMiNE

    Je suis d’accord avec @jmeyran il faut bien définir le pourquoi de notre présence sur Twitter.
    Pour ma part, j’utilise Twitter de beaucoup de manières, que ce soit personnel ou pour mon blog, m’informer et partager des infos.

  • http://romainlarralde.fr Romain

    Bon article !

  • http://romainlarralde.fr Romain

    Bon article !

  • http://www.anyforgeek.com/ Neozox

    Tu as oublier le point numéro 11 : « Parler de fesses. » En general tu as tjs quelques réponse/retweet XD

  • http://www.anyforgeek.com/ Neozox

    Tu as oublier le point numéro 11 : « Parler de fesses. » En general tu as tjs quelques réponse/retweet XD

  • http://www.etsionparlait.com Stéphane

    Pour le point « twitter au moins 10 fois par jour » c’est à double tranchant ! Expérience perso : certaines semaines je tweet peu. Je sais que ce genre d’absence influence ma popularité. (au sens propre, loin de moi l’idée de me prétendre populaire olala!)
    Mais si je tweet pendant ce genre de semaine spirituellement creuse, je sais que mes tweets seront de mauvaise qualité. Alors, que faire ? J’ai tendance à RT plus qu’autre chose pour donner signes de vie, mais ce n’est pas très agréable.

    Cet article est très cool sinon ! Merci. Tu écris souvent des choses évidentes aux quelles on ne pense pas; et qui une fois écrites noires sur blanc, nous paraissent vraiment essentielles et bonnes à suivre avec vigilance.

  • http://www.etsionparlait.com Stéphane

    Pour le point « twitter au moins 10 fois par jour » c’est à double tranchant ! Expérience perso : certaines semaines je tweet peu. Je sais que ce genre d’absence influence ma popularité. (au sens propre, loin de moi l’idée de me prétendre populaire olala!)
    Mais si je tweet pendant ce genre de semaine spirituellement creuse, je sais que mes tweets seront de mauvaise qualité. Alors, que faire ? J’ai tendance à RT plus qu’autre chose pour donner signes de vie, mais ce n’est pas très agréable.

    Cet article est très cool sinon ! Merci. Tu écris souvent des choses évidentes aux quelles on ne pense pas; et qui une fois écrites noires sur blanc, nous paraissent vraiment essentielles et bonnes à suivre avec vigilance.

  • Anonyme

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Merci pour la lecture, et merci pour le commentaire :-)

    @Jmeyran, @Yamine,
    Je suis absolument d’accord avec vous, je le répète d’ailleurs dans de nombreux articles. Il est très important, avant toute chose, de définir la raison de sa présence sur Twitter. Cependant cet article se concentre uniquement sur ce sentiment d’ignorance qui ennuie un très grand nombre d’utilisateurs !

    @Neozox,
    Ta proposition ne m’étonne pas… mais alors pas du tout ;-)

  • Anonyme

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Merci pour la lecture, et merci pour le commentaire :-)

    @Jmeyran, @Yamine,
    Je suis absolument d’accord avec vous, je le répète d’ailleurs dans de nombreux articles. Il est très important, avant toute chose, de définir la raison de sa présence sur Twitter. Cependant cet article se concentre uniquement sur ce sentiment d’ignorance qui ennuie un très grand nombre d’utilisateurs !

    @Neozox,
    Ta proposition ne m’étonne pas… mais alors pas du tout ;-)

  • Jean Meyran

    A mon sens, manque un point essentiel : Définir l'objectif de ma présence sur Twitter ; Pro, social, draguer, me faire des copains que je peux voir IRL (géographiquement proches).

    Sans cette définition, laquelle peut changer au cours du temps, la frustration/déception est quasi inévitable.

    Fondamentalement : Qu'est ce que je fous sur Twitter ? Telle est la question.
    Bonjour chez vous

    @jmeyran

  • Jean Meyran

    A mon sens, manque un point essentiel : Définir l'objectif de ma présence sur Twitter ; Pro, social, draguer, me faire des copains que je peux voir IRL (géographiquement proches).

    Sans cette définition, laquelle peut changer au cours du temps, la frustration/déception est quasi inévitable.

    Fondamentalement : Qu'est ce que je fous sur Twitter ? Telle est la question.
    Bonjour chez vous

    @jmeyran

  • http://twitter.com/YAMiNE_X YAMiNE

    Je suis d'accord avec @jmeyran il faut bien définir le pourquoi de notre présence sur Twitter.
    Pour ma part, j'utilise Twitter de beaucoup de manières, que ce soit personnel ou pour mon blog, m'informer et partager des infos.

  • http://twitter.com/YAMiNE_X YAMiNE

    Je suis d'accord avec @jmeyran il faut bien définir le pourquoi de notre présence sur Twitter.
    Pour ma part, j'utilise Twitter de beaucoup de manières, que ce soit personnel ou pour mon blog, m'informer et partager des infos.

  • http://romainlarralde.fr Romain

    Bon article !

  • http://romainlarralde.fr Romain

    Bon article !

  • http://www.anyforgeek.com/ Neozox

    Tu as oublier le point numéro 11 : « Parler de fesses. » En general tu as tjs quelques réponse/retweet XD

  • http://www.anyforgeek.com/ Neozox

    Tu as oublier le point numéro 11 : « Parler de fesses. » En general tu as tjs quelques réponse/retweet XD

  • http://www.etsionparlait.com Stéphane

    Pour le point « twitter au moins 10 fois par jour » c'est à double tranchant ! Expérience perso : certaines semaines je tweet peu. Je sais que ce genre d'absence influence ma popularité. (au sens propre, loin de moi l'idée de me prétendre populaire olala!)
    Mais si je tweet pendant ce genre de semaine spirituellement creuse, je sais que mes tweets seront de mauvaise qualité. Alors, que faire ? J'ai tendance à RT plus qu'autre chose pour donner signes de vie, mais ce n'est pas très agréable.

    Cet article est très cool sinon ! Merci. Tu écris souvent des choses évidentes aux quelles on ne pense pas; et qui une fois écrites noires sur blanc, nous paraissent vraiment essentielles et bonnes à suivre avec vigilance.

  • http://www.etsionparlait.com Stéphane

    Pour le point « twitter au moins 10 fois par jour » c'est à double tranchant ! Expérience perso : certaines semaines je tweet peu. Je sais que ce genre d'absence influence ma popularité. (au sens propre, loin de moi l'idée de me prétendre populaire olala!)
    Mais si je tweet pendant ce genre de semaine spirituellement creuse, je sais que mes tweets seront de mauvaise qualité. Alors, que faire ? J'ai tendance à RT plus qu'autre chose pour donner signes de vie, mais ce n'est pas très agréable.

    Cet article est très cool sinon ! Merci. Tu écris souvent des choses évidentes aux quelles on ne pense pas; et qui une fois écrites noires sur blanc, nous paraissent vraiment essentielles et bonnes à suivre avec vigilance.

  • Kriisiis

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Merci pour la lecture, et merci pour le commentaire :-)

    @Jmeyran, @Yamine,
    Je suis absolument d'accord avec vous, je le répète d'ailleurs dans de nombreux articles. Il est très important, avant toute chose, de définir la raison de sa présence sur Twitter. Cependant cet article se concentre uniquement sur ce sentiment d'ignorance qui ennuie un très grand nombre d'utilisateurs !

    @Neozox,
    Ta proposition ne m'étonne pas… mais alors pas du tout ;-)

  • Kriisiis

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Merci pour la lecture, et merci pour le commentaire :-)

    @Jmeyran, @Yamine,
    Je suis absolument d'accord avec vous, je le répète d'ailleurs dans de nombreux articles. Il est très important, avant toute chose, de définir la raison de sa présence sur Twitter. Cependant cet article se concentre uniquement sur ce sentiment d'ignorance qui ennuie un très grand nombre d'utilisateurs !

    @Neozox,
    Ta proposition ne m'étonne pas… mais alors pas du tout ;-)

  • http://twitter.com/chrislebihan chrislebihan

    Merci Kriisiis pour ce nouveau post plein de bon sens !

  • http://twitter.com/chrislebihan chrislebihan

    Merci Kriisiis pour ce nouveau post plein de bon sens !

  • Anonyme

    Excellent article !

    Concernant le point 11 de Neozox je suis d’accord, il faut pas hésiter à choquer de temps en temps pour réveiller ces followers.

    Concernant le point 6, plutôt que de répondre en DM, je préfère quand je peux répondre en public mais en faisant une réponse complète et motivée, susceptible d’intéresser mes followers et pas uniquement répondre uniquement par un tweet du genre « @Kriisiis oui :-) ». Je garde les réponses en DM pour les conversations privées (voire secrètes). Dans les autres cas, je trouve que répondre en DM n’est pas très fun, ça fait un peu « oui ça m’intéresse mais je vais pas embêter mes précieux followers avec toussa ».

  • Anonyme

    Excellent article !

    Concernant le point 11 de Neozox je suis d’accord, il faut pas hésiter à choquer de temps en temps pour réveiller ces followers.

    Concernant le point 6, plutôt que de répondre en DM, je préfère quand je peux répondre en public mais en faisant une réponse complète et motivée, susceptible d’intéresser mes followers et pas uniquement répondre uniquement par un tweet du genre « @Kriisiis oui :-) ». Je garde les réponses en DM pour les conversations privées (voire secrètes). Dans les autres cas, je trouve que répondre en DM n’est pas très fun, ça fait un peu « oui ça m’intéresse mais je vais pas embêter mes précieux followers avec toussa ».

  • http://twitter.com/chrislebihan chrislebihan

    Merci Kriisiis pour ce nouveau post plein de bon sens !

  • http://twitter.com/chrislebihan chrislebihan

    Merci Kriisiis pour ce nouveau post plein de bon sens !

  • egadenne

    Excellent article !

    Concernant le point 11 de Neozox je suis d'accord, il faut pas hésiter à choquer de temps en temps pour réveiller ces followers.

    Concernant le point 6, plutôt que de répondre en DM, je préfère quand je peux répondre en public mais en faisant une réponse complète et motivée, susceptible d'intéresser mes followers et pas uniquement répondre uniquement par un tweet du genre « @Kriisiis oui :-) ». Je garde les réponses en DM pour les conversations privées (voire secrètes). Dans les autres cas, je trouve que répondre en DM n'est pas très fun, ça fait un peu « oui ça m'intéresse mais je vais pas embêter mes précieux followers avec toussa ».

  • egadenne

    Excellent article !

    Concernant le point 11 de Neozox je suis d'accord, il faut pas hésiter à choquer de temps en temps pour réveiller ces followers.

    Concernant le point 6, plutôt que de répondre en DM, je préfère quand je peux répondre en public mais en faisant une réponse complète et motivée, susceptible d'intéresser mes followers et pas uniquement répondre uniquement par un tweet du genre « @Kriisiis oui :-) ». Je garde les réponses en DM pour les conversations privées (voire secrètes). Dans les autres cas, je trouve que répondre en DM n'est pas très fun, ça fait un peu « oui ça m'intéresse mais je vais pas embêter mes précieux followers avec toussa ».

  • Anonyme

    Excellent article. Merci Kriisiis ;)

  • Anonyme

    Excellent article. Merci Kriisiis ;)

  • Tweeple

    Quelques remarques:

    – les points 9) et 10) étant des redites (notamment du point 5), l’article aurait pu s’appeller « 8 conseils et astuces… » sans paraitre moins pertinent, au contraire (dur de trouver 10 points réellement intéressants juste pour la force du slogan, j’imagine)

    – tu aurais pu ajouter: « avoir la délicatesse de suivre en retour vos followers aussi souvent que possible, bon nombre de followers prenant en effet cet acte comme une marque de courtoisie ». Chose que tu ne sembles pas appliquer beaucoup toi-même, en passant.

  • Tweeple

    Quelques remarques:

    – les points 9) et 10) étant des redites (notamment du point 5), l’article aurait pu s’appeller « 8 conseils et astuces… » sans paraitre moins pertinent, au contraire (dur de trouver 10 points réellement intéressants juste pour la force du slogan, j’imagine)

    – tu aurais pu ajouter: « avoir la délicatesse de suivre en retour vos followers aussi souvent que possible, bon nombre de followers prenant en effet cet acte comme une marque de courtoisie ». Chose que tu ne sembles pas appliquer beaucoup toi-même, en passant.

  • Anonyme

    Bonjour @Tweeple,

    Bien que très agressif, je te remercie pour ton commentaire.

    Je suis d’accord avec le fait que le point 9) ressemble relativement au point 5). Pour ce qui est du point 10), je ne vois pas tellement de rapport. Si cela te soulage, je prendrai soin de publier mes prochains articles en 9 points et non en 10 lorsque cela vaudra vraiment le coup.
    Il n’y a pas tellement de « force de slogan » dans mes articles, il s’agit simplement d’une petite habitude agréable que j’ai prise ces derniers mois. Pas de stratégie malicieuse derrière tout ça.

    Je ne pense pas que le « follow-back » consiste en de la délicatesse. Au contraire, je juge que peaufiner sa base de following afin de la rendre pertinente et attrayante est plus « délicat » que de suivre 3500 personnes (ce qui serait mon cas, si je followais-back chaque personne).
    Je ne préfère donc pas donner un conseil que je ne juge pas comme bon. Par contre, si cela te soulage de nouveau, je peux prendre soin de suivre ton compte, mais il faudrait pour cela que tu me le fournisses.

    Au plaisir de te recroiser sur le blog,

    Christophe

  • Anonyme

    Bonjour @Tweeple,

    Bien que très agressif, je te remercie pour ton commentaire.

    Je suis d’accord avec le fait que le point 9) ressemble relativement au point 5). Pour ce qui est du point 10), je ne vois pas tellement de rapport. Si cela te soulage, je prendrai soin de publier mes prochains articles en 9 points et non en 10 lorsque cela vaudra vraiment le coup.
    Il n’y a pas tellement de « force de slogan » dans mes articles, il s’agit simplement d’une petite habitude agréable que j’ai prise ces derniers mois. Pas de stratégie malicieuse derrière tout ça.

    Je ne pense pas que le « follow-back » consiste en de la délicatesse. Au contraire, je juge que peaufiner sa base de following afin de la rendre pertinente et attrayante est plus « délicat » que de suivre 3500 personnes (ce qui serait mon cas, si je followais-back chaque personne).
    Je ne préfère donc pas donner un conseil que je ne juge pas comme bon. Par contre, si cela te soulage de nouveau, je peux prendre soin de suivre ton compte, mais il faudrait pour cela que tu me le fournisses.

    Au plaisir de te recroiser sur le blog,

    Christophe

  • Tweeple

    Alors peut-être pourrait-on lancer la question et ouvrir le débat, car personnellement je juge le ratio followings/followers comme un bon indicateur de snobisme chez un utilisateur (je dis ça de manière générale, n’y vois pas une attaque personnelle ;-)

    Etant donné qu’il y a de nombreux utilisateurs parfois très influents qui ont toujours à peu près autant de followings que de followers (comme @jeanlucr), je pense que l’idée de soigner un rapport followings/followers équilibré mérite d’être étudiée en tant qu’élément de popularité… réduire l’impression d’être snob ou de donner peu de chance au follow-back peut permettre d’accroitre son capital sympathie, tu ne penses pas?

    Après tout, éviter de donner à un trop grand nombre de personnes l’impression de les ignorer est aussi un premier réflexe intéressant pour qui cherche à moins se sentir ignoré lui-même sur Twitter, à mon humble avis!

  • Tweeple

    Alors peut-être pourrait-on lancer la question et ouvrir le débat, car personnellement je juge le ratio followings/followers comme un bon indicateur de snobisme chez un utilisateur (je dis ça de manière générale, n’y vois pas une attaque personnelle ;-)

    Etant donné qu’il y a de nombreux utilisateurs parfois très influents qui ont toujours à peu près autant de followings que de followers (comme @jeanlucr), je pense que l’idée de soigner un rapport followings/followers équilibré mérite d’être étudiée en tant qu’élément de popularité… réduire l’impression d’être snob ou de donner peu de chance au follow-back peut permettre d’accroitre son capital sympathie, tu ne penses pas?

    Après tout, éviter de donner à un trop grand nombre de personnes l’impression de les ignorer est aussi un premier réflexe intéressant pour qui cherche à moins se sentir ignoré lui-même sur Twitter, à mon humble avis!

  • Anonyme

    @Tweeple,

    Je suis absolument d’accord avec toi à ce sujet là.
    Je croise très souvent des profils qui followent très peu de monde afin d’accentuer leur ratio following/followers, et je trouve également ça « snob ».

    Personnellement j’ai 300 following, ce qui est selon moi un nombre important (très largement supérieur à la moyenne, d’ailleurs) lorsque l’on ne veut pas de contraindre à utiliser les listes Twitter aux timelines peaufinées. Je follow volontiers des twittonautes, et je visite d’ailleurs la quasi-totalité des profils de mes nouveaux followers. Avec 1 following pour 10 followers, je suis très loin des profils à 1 pour 100 ou 1 pour 1000 comme on en croise régulièrement… pas de snobisme donc !

  • Anonyme

    @Tweeple,

    Je suis absolument d’accord avec toi à ce sujet là.
    Je croise très souvent des profils qui followent très peu de monde afin d’accentuer leur ratio following/followers, et je trouve également ça « snob ».

    Personnellement j’ai 300 following, ce qui est selon moi un nombre important (très largement supérieur à la moyenne, d’ailleurs) lorsque l’on ne veut pas de contraindre à utiliser les listes Twitter aux timelines peaufinées. Je follow volontiers des twittonautes, et je visite d’ailleurs la quasi-totalité des profils de mes nouveaux followers. Avec 1 following pour 10 followers, je suis très loin des profils à 1 pour 100 ou 1 pour 1000 comme on en croise régulièrement… pas de snobisme donc !

  • frymde

    Excellent article. Merci Kriisiis ;)

  • frymde

    Excellent article. Merci Kriisiis ;)

  • Tweeple

    Quelques remarques:

    - les points 9) et 10) étant des redites (notamment du point 5), l'article aurait pu s'appeller « 8 conseils et astuces… » sans paraitre moins pertinent, au contraire (dur de trouver 10 points réellement intéressants juste pour la force du slogan, j'imagine)

    - tu aurais pu ajouter: « avoir la délicatesse de suivre en retour vos followers aussi souvent que possible, bon nombre de followers prenant en effet cet acte comme une marque de courtoisie ». Chose que tu ne sembles pas appliquer beaucoup toi-même, en passant.

  • Tweeple

    Quelques remarques:

    - les points 9) et 10) étant des redites (notamment du point 5), l'article aurait pu s'appeller « 8 conseils et astuces… » sans paraitre moins pertinent, au contraire (dur de trouver 10 points réellement intéressants juste pour la force du slogan, j'imagine)

    - tu aurais pu ajouter: « avoir la délicatesse de suivre en retour vos followers aussi souvent que possible, bon nombre de followers prenant en effet cet acte comme une marque de courtoisie ». Chose que tu ne sembles pas appliquer beaucoup toi-même, en passant.

  • Kriisiis

    Bonjour @Tweeple,

    Bien que très agressif, je te remercie pour ton commentaire.

    Je suis d'accord avec le fait que le point 9) ressemble relativement au point 5). Pour ce qui est du point 10), je ne vois pas tellement de rapport. Si cela te soulage, je prendrai soin de publier mes prochains articles en 9 points et non en 10 lorsque cela vaudra vraiment le coup.
    Il n'y a pas tellement de « force de slogan » dans mes articles, il s'agit simplement d'une petite habitude agréable que j'ai prise ces derniers mois. Pas de stratégie malicieuse derrière tout ça.

    Je ne pense pas que le « follow-back » consiste en de la délicatesse. Au contraire, je juge que peaufiner sa base de following afin de la rendre pertinente et attrayante est plus « délicat » que de suivre 3500 personnes (ce qui serait mon cas, si je followais-back chaque personne).
    Je ne préfère donc pas donner un conseil que je ne juge pas comme bon. Par contre, si cela te soulage de nouveau, je peux prendre soin de suivre ton compte, mais il faudrait pour cela que tu me le fournisses.

    Au plaisir de te recroiser sur le blog,

    Christophe

  • Kriisiis

    Bonjour @Tweeple,

    Bien que très agressif, je te remercie pour ton commentaire.

    Je suis d'accord avec le fait que le point 9) ressemble relativement au point 5). Pour ce qui est du point 10), je ne vois pas tellement de rapport. Si cela te soulage, je prendrai soin de publier mes prochains articles en 9 points et non en 10 lorsque cela vaudra vraiment le coup.
    Il n'y a pas tellement de « force de slogan » dans mes articles, il s'agit simplement d'une petite habitude agréable que j'ai prise ces derniers mois. Pas de stratégie malicieuse derrière tout ça.

    Je ne pense pas que le « follow-back » consiste en de la délicatesse. Au contraire, je juge que peaufiner sa base de following afin de la rendre pertinente et attrayante est plus « délicat » que de suivre 3500 personnes (ce qui serait mon cas, si je followais-back chaque personne).
    Je ne préfère donc pas donner un conseil que je ne juge pas comme bon. Par contre, si cela te soulage de nouveau, je peux prendre soin de suivre ton compte, mais il faudrait pour cela que tu me le fournisses.

    Au plaisir de te recroiser sur le blog,

    Christophe

  • Tweeple

    Alors peut-être pourrait-on lancer la question et ouvrir le débat, car personnellement je juge le ratio followings/followers comme un bon indicateur de snobisme chez un utilisateur (je dis ça de manière générale, n'y vois pas une attaque personnelle ;-)

    Etant donné qu'il y a de nombreux utilisateurs parfois très influents qui ont toujours à peu près autant de followings que de followers (comme @jeanlucr), je pense que l'idée de soigner un rapport followings/followers équilibré mérite d'être étudiée en tant qu'élément de popularité… réduire l'impression d'être snob ou de donner peu de chance au follow-back peut permettre d'accroitre son capital sympathie, tu ne penses pas?

    Après tout, éviter de donner à un trop grand nombre de personnes l'impression de les ignorer est aussi un premier réflexe intéressant pour qui cherche à moins se sentir ignoré lui-même sur Twitter, à mon humble avis!

  • Tweeple

    Alors peut-être pourrait-on lancer la question et ouvrir le débat, car personnellement je juge le ratio followings/followers comme un bon indicateur de snobisme chez un utilisateur (je dis ça de manière générale, n'y vois pas une attaque personnelle ;-)

    Etant donné qu'il y a de nombreux utilisateurs parfois très influents qui ont toujours à peu près autant de followings que de followers (comme @jeanlucr), je pense que l'idée de soigner un rapport followings/followers équilibré mérite d'être étudiée en tant qu'élément de popularité… réduire l'impression d'être snob ou de donner peu de chance au follow-back peut permettre d'accroitre son capital sympathie, tu ne penses pas?

    Après tout, éviter de donner à un trop grand nombre de personnes l'impression de les ignorer est aussi un premier réflexe intéressant pour qui cherche à moins se sentir ignoré lui-même sur Twitter, à mon humble avis!

  • Kriisiis

    @Tweeple,

    Je suis absolument d'accord avec toi à ce sujet là.
    Je croise très souvent des profils qui followent très peu de monde afin d'accentuer leur ratio following/followers, et je trouve également ça « snob ».

    Personnellement j'ai 300 following, ce qui est selon moi un nombre important (très largement supérieur à la moyenne, d'ailleurs) lorsque l'on ne veut pas de contraindre à utiliser les listes Twitter aux timelines peaufinées. Je follow volontiers des twittonautes, et je visite d'ailleurs la quasi-totalité des profils de mes nouveaux followers. Avec 1 following pour 10 followers, je suis très loin des profils à 1 pour 100 ou 1 pour 1000 comme on en croise régulièrement… pas de snobisme donc !

  • Kriisiis

    @Tweeple,

    Je suis absolument d'accord avec toi à ce sujet là.
    Je croise très souvent des profils qui followent très peu de monde afin d'accentuer leur ratio following/followers, et je trouve également ça « snob ».

    Personnellement j'ai 300 following, ce qui est selon moi un nombre important (très largement supérieur à la moyenne, d'ailleurs) lorsque l'on ne veut pas de contraindre à utiliser les listes Twitter aux timelines peaufinées. Je follow volontiers des twittonautes, et je visite d'ailleurs la quasi-totalité des profils de mes nouveaux followers. Avec 1 following pour 10 followers, je suis très loin des profils à 1 pour 100 ou 1 pour 1000 comme on en croise régulièrement… pas de snobisme donc !